Le sacrement de réconciliation

La confession

Où et quand se confesser ?

  • du mardi au jeudi après la messe de 18h30 jusqu’à 19h45 à l’église St-Pierre de Voiron
  • les samedis de 9h30 à 10h30 à l’église St-Bruno à Voiron
+ Qu’est-ce que le sacrement du pardon ?

Le péché (étymologiquement : « rater sa cible »), le mal que nous commettons, abîme notre relation d’amour avec Dieu, les autres et nous-même. Il détruit par là-même notre aptitude à agir en pleine liberté et vérité.

Si le Seigneur ne nous identifie pas à notre péché, le reconnaître est nécessaire afin de recevoir le pardon que Dieu nous offre et progresser sur notre chemin de libération.

Jésus après sa mort apparaît aux apôtres, il est vivant ! C’est alors qu’il institue le sacrement du pardon en disant : « Recevez l’Esprit Saint ; tout homme à qui vous remettez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenu » (Jean 20, 22-23)

Se reconnaître pécheur, c’est se reconnaître sauvé !

+ Comment se préparer ?

Le prêtre vous aidera dans votre démarche si vous manquez d’expérience.

Prenez le temps du recul avant la confession pour vous mettre sous le regard de Dieu et vérifier en conscience votre vie. Vous direz ensuite en confession ce qui vous paraît le plus grave et le plus récurrent afin que le prêtre vous donne au nom du Christ son pardon.

Quelques pistes de réflexion :

Ma relation à Dieu :
Est-ce que je prends concrètement les moyens de vivre et consolider ma foi (prière, messe, Parole de Dieu, sacrements, enseignements…) ?
Suis-je attaché à des objets, activités et personnes qui m’éloignent de Dieu, de ma confiance en lui ?
Est-ce que j’ose m’affirmer chrétien dans toutes les circonstances ?

Ma relation aux autres :
Comment je me comporte envers mes proches, en famille, au travail, en groupe : manque d’attention, de service, de temps, jalousie, colères injustes, mensonges etc. Ai-je le courage de les reprendre si nécessaire ? Me suis-je réjouis du malheur des autres ? Ai-je respecté leur vie, leurs biens, leur confiance ? Ai-je été médisant, méprisant, insultant ?

Ma relation à moi-même :
Comment est-ce que je me considère : orgueil, égoïsme, vanité…
Ai-je du respect pour mon corps et mes besoins légitimes ? Suis-je pur dans mes pensées, regards et actes ?

Acte de contrition

  • « Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment bon, infiniment aimable, et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence. »

Tweet du pape françois

LE PRESBYTÈRE

Maison Paroissiale
Maison Saint-Pierre
1, Avenue Marie Curie
38 500 VOIRON

Feuille info paroisse

Recevoir le bulletin